Archives de catégorie : LYCEE PROFESSIONNEL

Loi 4D : En marche forcée vers une vente à la découpe de la Fonction publique

Communiqué FSU

Le projet de loi 4D a été présenté sans aucune concertation préalable aux organisations syndicales de la Fonction publique le 17 décembre dernier par Jacqueline Gourault ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et Amélie de Montchalin ministre de la transformation et de la Fonction publiques.

La FSU dénonce le fait qu’une nouvelle phase de Décentralisation soit entreprise sans qu’aucun bilan des précédentes n’ait été fait malgré nos demandes réitérées. Associée à la loi de transformation publique du 6 août 2019 qui rend possible les détachements d’office des fonctionnaires, elle pourrait favoriser une nouvelle vague massive de privatisations.

Continuer la lecture de Loi 4D : En marche forcée vers une vente à la découpe de la Fonction publique

Rentrée 2021 : pendant la pandémie, la casse continue !

Communiqué du SNES-FSU, SNEP-FSU, SNUEP-FSU et du SNASUB-FSU après le comité technique ministériel sur la préparation de rentrée.

La France traverse une crise sociale sans précédent. Pourtant le Ministère prépare la rentrée 2021 avec une forme de légèreté coupable sans prendre la mesure du caractère exceptionnel de la situation, ni même de l’état du second degré, exsangue après 4 ans de suppressions de postes, alors même que les effectifs augmentent.

Lors du comité technique ministériel préparant la rentrée 2021, les chiffres présentés confirment que l’avenir des collégiens, des lycéens et les conditions de travail des personnels ne sont pas la priorité de ce ministre. 1883 suppressions d’emplois de professeurs dans les collèges et les lycées, aucune création de postes de CPE, ou PsyEN alors même que les collèges et les lycées vont accueillir 43 500 élèves supplémentaires. Les choix opérés prétendant pallier la crise économique laisse de nombreux jeunes sur le côté. Continuer la lecture de Rentrée 2021 : pendant la pandémie, la casse continue !

INTER 2021 – C’EST PARTI

Le mouvement national à gestion déconcentrée est un processus qui confronte, chaque année, l’ensemble des demandes de mutation formulées par les enseignants titulaires et les nouveaux enseignants du second degré aux capacités d’accueil de chaque académie.

Depuis 1999, le ministre de l’éducation nationale procède uniquement à la désignation des personnels changeant d’académie et à la désignation dans les académies des nouveaux titulaires.

Ce sont les recteurs qui prononcent les premières et les nouvelles affectations des personnels nommés dans leur académie.

Le mouvement interacadémique se déroule entre novembre et mars et détermine l’académie d’affectation.

  • Peuvent y participer les enseignants titulaires qui veulent changer d’académie
  • Doivent obligatoirement y participer les enseignants stagiaires devant impérativement être affectés dans le second degré à la rentrée scolaire.

Le mouvement sur postes spécifiques a lieu en parallèle et concerne les classes préparatoires, les sections internationales, certains B.T.S. , etc. Ces affectations – sur des postes et non pas des académies – ne s’appuient pas sur un barème, mais sur un dossier et un avis de l’inspection générale.

FICHE DE SUIVI
JOURNAL INTER SNUEP-FSU
CIRCULAIRE INTER
DOCUMENT INTER
CALENDRIER INTER
BARRES N * N-1
RECOURS GRACIEUX

Pour éviter une nouvelle fermeture des lycées professionnels, en grève le mardi 10 novembre

Contre ce ministre qui met en péril l’éducation nationale

La priorité du service public d’éducation doit être de maintenir les établissements ouverts car une nouvelle fermeture aurait des conséquences scolaires et sociales dramatiques. Mais en ne débloquant aucun moyen supplémentaire et en subordonnant la mise en œuvre des gestes barrière à un « si c’est possible », le ministre de l’éducation met en péril la continuité de l’enseignement.

Priorisant une stratégie communicationnelle au détriment de mesures rigoureuses et concrètes, il soumet les personnels à des consignes contradictoires angoissantes, épuisantes et qui désorganisent les établissements.
Continuer la lecture de Pour éviter une nouvelle fermeture des lycées professionnels, en grève le mardi 10 novembre